Algorithmes et journalisme, questions et enjeux

Réalisé par Catherine Crehange. Cliquez sur l'image pour consulter son site.

Réalisé par Catherine Crehange. Cliquez sur l’image pour consulter son site.

Lors de l’édition 2014 des Assises internationales du journalisme, j’ai eu l’occasion de modérer un débat autour de la question suivante : Algorithmes et prédictions d’informations : dangers ou opportunités pour le journalisme ?

Cette discussion proposait de confronter les avis de journalistes, éditeurs, informaticiens et chercheurs sur les enjeux de ces nouvelles pratiques volontaires ou imposées aux médias.

Algorithmes et affinités prédictives - Nicolas Becquet

Photo Obsweb

Etaient présents (de gauche à droite), Basile Simon, datajournaliste BBC NewsLab, Guillaume Sire, maître de conférences à l’IFP, Université Paris 2, (moi), Alice Antheaume, directrice adjointe de l’école de journalisme de Sciences Po Paris, Emile Servan-Schreiber, directeur général de Lumenogic et Benoît Raphaël, fondateur de Trendsboard.

L’idée de ce post n’est pas de refaire le débat mais de livrer des pistes de réflexions et de lectures sur le sujet.

Le déroulement

Après un sondage express parmi le public pour savoir quel était son état d’esprit face à la question des algorithmes et du journalisme, chaque intervenant a fait une courte présentation pour éclairer différentes facettes du sujet. Ensuite, le débat a progressé en quatre temps, en soulignant la présence et l’influence des algorithmes tout au long de la fabrique de l’information : des conditions de la production aux modalités de la consommation.

  1. Jusqu’au doit-on prêter allégeance aux algorithmes tiers (Google…)?
  2. Diffusion, recommandation, affinités prédictives…, les médias ont-ils toujours la main?
  3. Les algorithmes, les nouveaux collègues des journalistes?
  4. L’avenir, le futur des journalistes? 

Les constats de départs

– Un algorithme, c’est une recette. Chaque recette possède une méthode et des ingrédients spécifiques destinés à réaliser un plat unique. Mais que se passe-t-il lorsqu’il qu’il faut mêler deux recettes, que les ingrédients de l’une atterrissent dans la préparation de l’autre et que l’esprit et la lettre ne sont plus respectés? Jusqu’à quel point est-on d’accord pour dénaturer ou pour modifier sa propre recette? Ce sont les questions qui se posent lorsque, par exemple, l’algorithme journalistique des 5W doit travailler avec l’algorithme de Google, qui répond à des impératifs techniques et financiers propres ? Un questionnement qui s’applique à toutes les situations où la machine interfère dans la chaîne de l’information.

– Fantasmes grandissants dus à l’omniprésence des algorithmes dans notre vie quotidienne (accès à l’info, objets connectés, réseaux sociaux,…) et à l’opacité de leur fonctionnement.

– Les algos et la presse, une “vieille histoire”. En 1999, l’agence Bloomberg automatisait déjà la production d’articles sur les marchés financiers.

– Une puissance exponentielle. Le volume de données disponibles n’a jamais été aussi grand et la qualité de cette matière première s’améliore sans cesse. La “big data” ouvre des perspectives d’applications infinies.

Aucun algorithme n’est neutre. Il répond à un objectif et à une méthodologie spécifique. Pour chacun se pose les mêmes questions: qui l’a créé, quelle est sa finalité et avec quelles données est-il nourri?

– Il ne s’agit pas simplement d’un enjeu technique ou financier, il s’agit également d’un enjeu démocratique. Qui paramètre, contrôle et décide quelles données et comment elles sont exploitées, écartées,…? Qui contrôle l’accès à l’information en ligne, ce qui doit être visible ou non, ce qui est “pertinent” et ce qui ne l’est pas, avec quels critères? La loi peut-elle encadrer ces pratiques et limiter l’étendue de son influence? Enfin, en laissant tous les jours des traces numériques de notre vie, nous alimentons également les algorithmes et nous les rendons toujours plus puissants.

Catherine Créhange. Cliquez sur le dessin pour accéder à son site.

Catherine Créhange. Cliquez sur le dessin pour accéder à son site.

– Le journalisme assisté par ordinateur offre un potentiel incroyable. Se réapproprier les outils, voilà sans doute une des tâches les plus pressantes pour les journalistes aujourd’hui. Maîtriser la création d’algorithmes et comprendre leur mécanique, c’est s’offrir de nouvelles perspectives. C’est être capable de traiter de grandes quantités d’information plus rapidement, en profondeur et sous de nouveaux angles.

Trame et références

Voici la présentation qui a servi de trame à la discussion, elle contient toutes les références des participants, leurs articles et les liens pour aller plus loin.

Le débat en vidéo

(Malheureusement, la qualité de l’image n’est pas au rendez-vous.)

… Ou la version audio

Un peu de (bonnes) lecture

Des étudiants d’Obsweb, qui assurent chaque année la couverture des Assises, ont suivi le débat en l’augmentant de photos, de références et de citations.

algorithmes-intelligence-collective

Photo Obsweb.

 Nicolas Becquet

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *