Le journalisme mobile en 5 questions

Journalisme mobile formation Nicolas Becquet

Sommaire

Le journalisme mobile, en résumé

Le journalisme mobile, par l’exemple

Le journalisme mobile, par la racine

Le journalisme mobile, par la formation

Le journalisme mobile, par l’équipement


Le journalisme mobile, en résumé

Alors que la consommation d’information sur mobile explose et que le smartphone est dans (presque) toutes les poches, les journalistes semblent encore à la traîne lorsqu’il s’agit d’utiliser leur téléphone comme un outil professionnel de production.

Le “journalisme mobile” consiste justement à utiliser toutes les possibilités offertes par un smartphone ou une tablette. “Tourner et monter une vidéo sur son téléphone” est l’application la plus concrète, mais les possibilités multimédias sont bien plus vastes.

Le “live” fait partie des perspectives les plus prometteuses. Du “live tweet” au “livestream vidéo”, la palette des formats qui permettent de rendre compte d’une actualité depuis le terrain semble infinie.

Mais comme pour le web, le principal enjeu est de créer des formats ad hoc (“natifs” dans le jargon numérique). Vouloir reproduire ce que fait la télé, c’est prendre le risque de faire beaucoup moins bien et surtout de ne pas rencontrer son audience.

Sans oublier que produire de l’information avec une application mobile, c’est aussi faire en sorte que le format final soit adapté à une consultation sur mobile.

En résumé: les possibilités techniques existent, mais il manque encore une appropriation éditoriale qui passe par la création de formats sur-mesure pour chaque média.

Pour aller plus loin:


Le journalisme mobile, par l’exemple

Pendant deux jours, les 19 étudiants du Master Journalisme numériques et Médias numériques de Metz se sont initiés au journalisme mobile. Techniques de tournage et de montage avec smartphone ou tablette, initiation à la production de contenus en mobilité et à la réalisation de reportages multimédias.

Un thème commun “Metz, ville verte?” et autant d’angles développés pour tenter de répondre à cette question. Voir le résultat de leur travail>

Aperçu de l’atelier en vidéo : 


Le journalisme mobile, par la racine

La liste Twitter regroupant les principaux adeptes du journalisme mobile : s’abonner.

Les précurseurs : Glen Mulcahy, Robb Montgomerry, Neal Augenstein, Marc Blank-Settle, Philip Bromwell, Philippe Couve.

Sites :


Le journalisme mobile, par la formation

A qui s’adresse le journalisme mobile?

A toute personne disposant d’un smartphone et qui a une affinité avec l’image et les réseaux sociaux.

Une qualité professionnelle avec un smartphone?!

Techniquement, pas d’excuses, il est désormais possible de filmer en ultra haute définition en gérant l’exposition, la balance des blancs, les “mbits” par seconde… Comme dans tous les domaines, c’est par la pratique que l’on acquière des compétences solides.

L’erreur  la plus fréquente?

Vouloir reproduire les formats “télé”. S’il est tout à fait possible de créer un reportage combinant interview, plan de coupes et voix off, la vidéo sur le web obéit à des contraintes spécifiques. Les formats varient d’une plate-forme à l’autre et il est donc primordial de:

  • savoir quelle est la nature de son audience
  • prendre en compte les spécificités de la plate-forme de publication
  • se poser la question suivante: quelle est la plus-value d’une approche par la vidéo?
Les formats et l’approche multimédia

Le journalisme mobile, c’est une palette impressionnante de formats et d’outils multimédias qui permettent de couvrir un événement en direct grâce à des photos, du son, des gifs, du texte, des directs vidéo,… “Live tweet” et “livestream” sont les deux piliers du journalisme mobile.

Combien de temps avant d’être capable de produire un contenu pro?

Encore une fois, tout dépend de vos ambitions et de vos affinités avec la technologie, mais deux jours de formations au minimum sont nécessaires pour maîtriser les bases.

Où trouver des formateurs?

Il y a peu de formateurs et la demande explose. L’agence Samsa, dirigée par Philippe Couve, propose des modules de formations. Philippe Couve est un précurseur du journalisme mobile et il a coordonné le MOOC de Rue89 consacré à la vidéo web.

Il existe d’autres offres via l’ESJ, le CFPJ en France, Ihecs Academy et AJPro en Belgique. A part pour celle de l’AJPro, je ne connais pas ces formations, elles sont donc présentes à titre indicatif.

Je donne aussi des formations. Voici un aperçu d’un atelier personnalisé :


Le journalisme mobile, par l’équipement

Le kit iReporter se compose d’un smartphone/tablette, d’applications et d’accessoires. Selon vos besoins et votre budget, vous pouvez piocher dans:

L’exemple du kit pour iPad mini

Les applications de base pour iOS. Une liste plus complète est disponible ici.

D’autres questions? Contactez-moi!