Que restera-t-il du journalisme ?

Bruxelles - quartier européen - Nicolas Becquet

Voici un extrait d’un texte écrit pour la Revue européenne des médias, Université Panthéon-Assas – Paris. Une revue universitaire très dynamique et en phase avec les enjeux actuels de la presse, des médias et du web en général. Je vous en conseille vivement la lecture!

=> Que restera-t-il du journalisme ?

Au menu de ce texte:

  • Presse et créativité
  • Journalistes entrepreneurs
  • Partenariats intelligents
  • Réconciliation des journalistes avec eux-mêmes?
  • Réappropriation des outils web

Précision: Si vous êtes familiers du débat sur le journalisme web, l’info en ligne…, vous pouvez sauter le passage intitulé La boussole n’indique plus le nord et passer directement à la partie Faire face, coûte que coûte 😉

Extrait

Face à l’urgence, les entreprises de presse regardent dans le rétroviseur pour trouver les recettes de demain :

  • les formats de l’information. À de rares exceptions près, ils restent cantonnés à des articles agrémentés de liens hypertextes et de vidéos glanées sur le web. Où sont les récits interactifs, multimédias et informatifs qui placent le lecteur au centre de l’événement ? Où sont les interfaces et les visualisations qui permettent de comprendre l’actualité en quelques images ? Elles existent, mais elles sortent sporadiquement des « labs » des plus grands médias, à destination seulement d’une niche d’internautes généralement hyperconnectés.
  • le retour à l’information payante. Le développement des paywalls pose la question de l’idéal démocratique porté par l’internet. Celui d’une information pluraliste, gratuite, de qualité et accessible au plus grand nombre. Les péages financiers et techniques se (re)construisent et l’élitisme réapparaît…
  • la publicité. Malgré la frilosité des annonceurs, la publicité reste l’un des piliers majeurs du financement des entreprises de presse. La diversification des activités, à travers la formation, l’organisation de conférences ou d’événements culturels, n’en est qu’à son balbutiement.

Bonne lecture ! Que restera-t-il du journalisme ?

Nicolas Becquet

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *