Une interview, quatre médias, deux supports. Expérimentation d’un journalisme multimédia

Flux - Nicolas Becquet multimédia

Photo NicolasBecquet, Creative Common

Sur ce blog, mon objectif est de rendre compte des enjeux et des difficultés auxquels je suis confronté quotidiennement en tant que journaliste et webmaster éditorial pour le site lecho.be. Penser l’info de manière multimédia est évidemment l’une de mes préoccupations principales. Dans ce domaine, le « champ des possibles » s’étend chaque jour un peu plus, ce qui n’est pas le cas des moyens humains et financiers disponibles… Dans ce contexte, il faut donc repenser « la fabrique de l’info ».

C’est ce que j’ai tenté de faire à l’occasion de l’interview de l’auteur d’un livre sur la présidentielle française pour le blog France 2012. La question centrale : comment recueillir au mieux la « matière » (l’info) pour la décliner ensuite sous différentes formes afin de répondre à la diversité des usages des internautes?

Déclinaisons et usages multimédia

Regarder 15 minutes d’interview, « écouter un billet de blog », lire une interview de 6000 signes ou piocher dans les contenus disponibles… autant de besoins et d’envies qui varient en fonction du temps disponible et du degré d’intérêt du lecteur, spectateur, auditeur… Il fallait donc capter l’attention grâce à une forme et un contenu adaptés.

Le second enjeu consistait à ne pas produire une copie conforme de l’interview sur plusieurs médias, mais de différencier le plus possible les contenus (même si la thématique reste la même).

Au final, voici la déclinaison :

  • Une vidéo de 15 mn : disponible sur You Tube et Lecho TV.
  •  Une version « blog » : audio / podcast : France 2012.
  •  Une version « module multimédia » via la plateforme Webdoc.
  • Une version « print » pour les pages Agora du journal L’Echo : article.

Retrouvez la vidéo et le Webdoc à la fin de l’article.

En résumé, trois formats web et un format print. La vidéo pour la version longue, le son via Soundcloud, pour une approche ludique et sensible, l’article pour le lecteur traditionnel et enfin le format Webdoc qui permet de mettre à disposition les différents formats au sein d’un design flexible et bien pensé.

Une interview, quatre médias, deux supports. Expérimentation d’un journalisme multimédia….

Photo de yhoitink, Flickr

Combien de temps en plus?

C’est la question que mes collègues m’ont posée en premier. Je dirais un tiers de plus par rapport à la réalisation d’une interview « classique ». Ce qui prend le plus de temps, c’est le travail journalistique de base : lire le livre et préparer l’interview.  Quant à la réalisation technique, c’est assez rapide (lorsque l’on maîtrise les outils de montages audio et vidéo).

Mais la condition pour réduire le temps nécessaire à la déclinaison, c’est évidemment l’anticipation. Ainsi, en lisant le livre et en préparant l’interview, j’ai commencé à penser aux angles qui pourraient convenir à tel ou tel traitement.

Articulation

Au sommet de la fabrique de l’info :

  •  L’interview vidéo. Elle est « tournée-montée » et devait fournir suffisamment de matière pour nourrir les autres déclinaisons.  Elle se suffit à elle-même.
  •  La version print: synthèse de l’interview avec le souci de l’approfondissement.
  • La version blog : les morceaux choisis, les plus vivants, diversité des angles d’attaque des questions pour capter l’ « internaute de passage ».
  • Webdoc : une sorte de menu, sommaire ludique dans sa forme et efficace pour la viralité de la diffusion.

En termes de « rationalisation des flux de production », la question de la captation de l’info est cruciale. Il n’est pas possible et pas question de demander aux journalistes de se transformer en homme-orchestre. Pour autant, une collaboration est essentielle pour capter l’info intelligemment et je suis convaincu que si le traitement est pensé en amont, la part du travail supplémentaire demandée n’évoluera qu’à la marge.

@NicolasBecquet

Version vidéo

Version Webdoc (Indisponible, la plate forme a fermé).

Auteur: Nicolas Becquet

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *