Atelier journalisme en mobilité, le debrief

  • Atelier journalisme en mobilité - Assises 2013

    Atelier journalisme en mobilité - Assises 2013 - Crédit Obsweb

  • Assises-kit iReporter

    Atelier journalisme en mobilité - Assises 2013 - Crédit Obsweb

Assises du journalisme 2013.

Assises du journalisme 2013.

Lors des Assises du journalisme 2013, l’Obsweb m’a demandé d’animer un atelier consacré au “journalisme en mobilité”. Voici un résumé de ma démarche ainsi que les liens vers les contenus produits.

  • Objectif: donner un aperçu des possibilités multimédias offertes par un usage combiné de services web (Instagram, Soundcloud, Thinglink…) et d’outils mobiles (Smartphone, tablette…).
  • Principe: décloisonner les supports et les formats afin de les mettre au service d’une info enrichie et multimédia.
  • Comment: en jouant sur une double temporalité. Le temps du direct grâce aux réseaux sociaux et le temps de l’écriture (article, récit structuré et journalistique…).
  • Outils: le kit iReporter (ci-dessous) et les applications mobiles de plateformes et services connus (Youtube, Instagram, Thinglink…)
  • Publication: l’ensemble des contenus a été publié dans un article Storify intégré lui-même sur une page dédiée et créée pour les Assises.
  • L’organisation: une telle démarche nécessite une “plan de bataille” stricte pour éviter de perdre du temps sur le terrain. Ainsi, le “squelette narratif” de mon article final, comme celui de la page web dédiée, ont été pensé et réalisé en amont. Une fois sur le terrain, il est possible de se concentrer sur l’info et non sur les manipulations techniques et les angles.


https://twitter.com/cyceron/statuses/398429510829633536

Dispositif de l’atelier

J’ai suivi la rédaction web éphèmère Obsweb chargée de couvrir les Assises: live stream vidéo, live tweet, articles de synthèse, reportages photos, présence sur les réseaux sociaux… Forte d’une soixantaine de d’étudiants en journalisme originaires de Metz, Nancy, Grenoble et du Québec, la plus grande rédaction web de France a réalisé une couverture impressionnante de l’événement trois jours durant.

Pendant une matinée, j’ai suivi leur travail en focalisant mon attention sur deux étudiants et un formateur.

  • Production de contenus, à l’aide de mon kit iReporter, et publication en temps réel sur les réseaux.
  • Tournage simultané du making of du reportage.


https://twitter.com/jeremienade/statuses/398425408775143424

  • Atelier: explication de la démarche, projection du Making Of et réalisation en direct d’un article web (Storify) enrichi des contenus produits. Présentation et enrichissement de la page web dédiée. [Page réalisée par Stéphane Gueulette, community manager et webmaster à Canal C, une télé locale située à Namur, en Belgique.]


https://twitter.com/cioluloid/statuses/398428686610726913

Page Assises 2013

Croiser les temporalités et les plateformes

  • Temps réel: production de vidéos, photos, infos… accompagnés d’un hashtag dédié #AssisesM. La “communauté” des Assises ainsi que les internautes qui suivaient l’événement à distance ont donc pu en profiter en temps réel.
  • Temps de l’écriture: le “squelette narratif” de l’article final ayant été préparé en amont, cela m’a permis de savoir exactement quels types de contenus ou de formats j’aurai besoin lors du reportage. Autre avantage de cette organisation, lors de la rédaction de l’article de synthèse, il suffit d’aller rechercher les contenus disponibles via le hashtag choisi.
  • La variété des contenus et des plateformes permet de rythmer la lecture et de s’adapter à chaque type d’information:  vidéos courtes pour un compte-rendu factuel ou pour des éléments d’ambiance; entretiens sonores pour des discussions approfondies…
Kit iReporter - Assises 2013

Kit iReporter – Assises 2013

“Homme orchestre”, “journaliste shiva”…

Soyons clair, je ne milite pas pour un “journalisme shiva”. Par contre, j’accepte l’expression “homme orchestre”, mais pas “façon Rémi Brica”. Davantage dans le sens d’une orchestration, d’une vision transversale des contenus, des outils, des supports et de leurs enjeux.

 

Les pratiques journalistiques évoluent dans le sens de la collaboration et de la transversalité des compétences. “Project manager”, “Show runner”, “Coordinateur 2.0″… peu importe le flacon, pourvu qu’il y ait l’ivresse de l’organisation. Autre précision, travailler en équipe reste un must.

Que l’on travaille en couple (terrain + desk), seul ou à plusieurs, l’essentiel tient dans la planification au même titre que pour un reportage classique. Pour les indépendants, pigistes… l’avantage d’un kit iReporter c’est qu’il permet de travailler seul, en temps réel ou sur des contenus multimédia à J+1 ou à plus longs termes. Rentabiliser le temps passé sur le terrain et enrichir l’information constituent des objectifs avoués de ma démarche.

Enfin, un événement ou une actualité exceptionnelle représentent de belles opportunités pour créer une dynamique au sein d’une rédaction. Encore une fois, l’essentiel est de réfléchir en amont au traitement, aux contenus et aux formats possibles ainsi qu’à la répartition des tâches. Voilà pour ce post en mode “replay”, n’hésitez pas à piocher dans les différents contenus produits, notamment en consultant la page web de l’atelier.

Voici le Making Of du reportage:

Débrief des #Assises2013

Nicolas Becquet

2 commentaires

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *