Où en est-on avec le journalisme mobile?

Mojo-Metz-Kit-iReporter

La couverture médiatique post-attentats a mis en lumière ce qu’on savait déjà et depuis longtemps: les smartphones permettent de capter un événement en temps réel et sous tous les angles. Autre confirmation, les journalistes sont à la traîne, voire absents de cette révolution de la production légère en mobilité, pourtant si prometteuse.

Si dans les rédactions, il y a un consensus sur la nécessité de choyer les « mobinautes », toujours plus nombreux et parfois majoritaires dans l’audience des sites d’info, il en est tout autrement de la production d’information en mobilité, avec un smartphone ou une tablette.

Il y a quatre ans, vouloir tourner et monter une vidéo avec son téléphone relevait de l’expérimentation hasardeuse. Aujourd’hui, les progrès techniques ont totalement changé la donne. Puissance de calcul décuplée, réseau 4G, vidéo full HD voire 4K, autonomie en progression, applications sophistiquées se rapprochant des standards professionnels, formats sur-mesure pour la diffusion sur supports mobiles, etc.

Avec un minimum de préparation, tourner, monter ou diffuser une vidéo en direct est devenu un jeu d’enfant. Pourtant, dans les médias francophones, la pratique relève encore de l’anecdote.

[…]
Lire la suite sur le site Meta-Media: Plaidoyer pour le journalisme mobile et multimédia

Lire également: Le journalisme mobile en 5 questions

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *