Kit du parfait iReporter. Accessoires, applis, prix, conseils, iPad, journalisme

Kit iReporter iPad + Smartphone

Photo de @Krisvanaccom

MISE À JOUR (13/01/2016)

Fin 2012, je mettais en ligne ce post présentant des outils utiles à la pratique du journalisme mobile. Après trois années d’expérimentation, le kit iReporter évolue, s’allège et gagne en performance. Trois versions se côtoient désormais.

L’esprit reste le même: disposer d’un maximum d’outils pour capter le réel et créer des contenus journalistiques enrichis. Tout ceci avec un minimum d’encombrement et un accès à toutes les nuances d’une palette de sons, d’images, de vidéos, d’interactivité et de réactivité.

Le smartphone et ses accessoires tiennent maintenant une place de choix. Les téléphones disposent, en effet, de résolutions et d’optiques très performantes. La tablette, elle, reste l’outil idéal pour éditer, monter, bloguer et partager.

[A lire également => Les 25 applications indispensables et Le kit iReporter pour Android]

MENU

  1. Kit « iPhone »
  2. Kit « iPad mini »
  3. Kit « Full options »

Pourquoi?

Ce post est le fruit d’un vieux rêve datant de mes premiers pas en tant que reporter. Alors muni d’un carnet et d’un stylo, j’imaginais un outil capable de capter le réel sans contraintes. Aujourd’hui, c’est le cas grâce à la panoplie compacte construite autour d’un iPad et d’un iPhone 6.

Être reporter, c’est avoir tous ses sens en éveil. La technique permet désormais d’enrichir et de pousser l’expérience au maximum, tout en profitant du potentiel de « mobinautes » toujours plus nombreux et connectés aux réseaux sociaux. Être autonome techniquement, filmer, écrire, prendre des photos, enregistrer du son… c’est désormais possible grâce aux outils de très bonne qualité présentés ici. Prix, utilité, fonctionnement, je lève un coin du voile sur mon organisation.

Précisions: Ce kit n’a pas la prétention de substituer à du matériel professionnel, ni au savoir-faire d’un JRI aguerri. Un iPhone ne remplacera jamais une caméra pro ou un Canon 5D, mais il offre une liberté et une fléxibilité incroyables. Pouvoir filmer en Full HD, éditer, monter et publier une vidéo en quelques minutes, quel bonheur! Idem pour le savoir-faire: cadrage, prise de son, montage,… Seules l’expérience et la pratiques permettent d’obtenir un résultat acceptable. Il s’agit d’un outil « semi-pro » qui offre, pour un coût raisonnable, la possibilité d’expérimenter et de produire des contenus pour le web. Les prix fournis sont indicatifs et les « totaux » visent à donner un ordre d’idée sur le coût global d’un kit, pas la valeur exacte.

Le kit iReporter : « iPhone »

Et aussi :

  • Pince universelle Joby – environ 15 €. Pour éviter que votre support devienne inutilisable avec les nouveaux modèles de téléphone, utilisez une pince de ce type qui a l’avantage de s’adapter à toutes les dimensions et de se fixer sur n’importe quel trépied.
  • Pince Shoulderpod – 30 €. Pince et support ajustable à (presque) tous les smartphones. La meilleure du marché.
  • Perche télescopique – 5 à 10 €. La mode du selfie a offert un nouvel outil aux journalistes. Pour faire un direct vidéo, filmer l’étendue de la foule d’une manifestation, tirer son épingle du jeu au sein d’une meute de caméramen, perchistes…

 

 

  • Rallonge pour micro – 12 €. Certains micros ne disposent pas d’un câble suffisamment long, ce qui peut poser un problème lors d’une interview vidéo.
  • Rode SC6 – 25 €. Adaptateurs 2 micros + casque très utile pour réaliser des interviews de façon confortable, en branchant par exemple deux micros cravates pour vous et votre interlocuteur. Avec son connecteur TRRS, il s’adapte à tous les smartphones et les tablettes.
  • iRig Cast – 22 €. Micro compatible iOS et Android, doté d’une prise casque, d’un support et d’une application performante. Pratique pour améliorer la qualité d’une prise de son avec votre téléphone.
  • iRig Pro – 120 €. Si vous souhaitez brancher un micro « pro » doté d’une entrée XLR ou d’un (gros) jack 1/4″.

 

Le kit iReporter : « iPad mini »

  • iPad Mini – 289 €. Format compact, caméra arrière Vidéo HD 720p, caméra avant HD 1080p et appareil photo 5 Mpx… Pour moi, c’est le compromis idéal taille – performance – ergonomie, même si quelques Mpx de plus auraient permis de conclure à un sans faute.
  • Movie Mount iPad Mini – 40 €. Colonne vertébrale du kit, il permet de fixer l’iPad à un trépied et de positionner deux accessoires : micro, lampe… => Alternative : iOgrapher, 70 $. Avec poignets et trois sabots.
  • Videomic RØDE – 200 €. Micro professionnel léger et performant. Trois niveaux de réglages sonores. Suspension en caoutchouc pour éviter les bruits parasites lors des déplacements. Ambiance et interview. Idéal pour le reportage.
  • Clavier Bluetooth – 75 €. Logitech UltraThin Etui folio : Un clavier sur un iPad ? Autant acheter un ultrabook… Hé bien non, justement, puisqu’on utilise la tablette aussi pour filmer, photographier, lire des ebooks ! Bref, un clavier est évidemment bien plus pratique que le pavé natif. Léger et robuste, il permet même de capturer des images sans enlever l’iPad. Fonctionne via Bluetooth. Je ne peux plus m’en passer.
  • Lentille grand-angle – 38 €. Cet objectif à courte focale permet des cadrages plus larges que ceux offerts par l’iPad. Il se fixe sur le Movie Mount.
  • Gorillapod 25 €. Pour s’adapter à toutes les situations, voici un trépied de table caméléon. Attention, il existe plusieurs tailles qui varient en fonction du poids de votre appareil.
  • Pack iLine – 50 €. Parce que l’iPad n’accepte pas m’importe quel type de câble ou de micro pour l’enregistrement, il faut prendre garde à ce que la fiche soit « trrs ». Personnellement, à part ce pack, je n’en ai pas trouvé d’autres, sauf aux Etats-Unis : ici et ici. Attention à bien choisir son câble si vous souhaitez brancher un micro « auto alimenté » ou pas ! Bref, si je peux vous éviter quelques heures de recherche inutiles et quelques déconvenues… ;).

 

Accessoires:

  • Boîtier Wifi – environ 60 €. Ce type de boîtier permet de transférer le signal 3G émis par une carte Sim en ondes Wifi. Très utile lorsqu’on a plusieurs appareils à connecter et que l’on ne veut pas ruiner la batterie de son téléphone.
  • Rallonge pour micro – 12 €. Certains micros ne disposent pas d’un câble suffisamment long, ce qui peut poser un problème lors d’une interview vidéo.
  • Rode SC6 – 25 €. Adaptateurs 2 micros + casque très utile pour réaliser des interviews de façon confortable, en branchant par exemple deux micros cravates pour vous et votre interlocuteur. Avec son connecteur TRRS, il s’adapte à tous les smartphones et les tablettes.
  • Câble 3 en 1 – 13 €. Pour stopper la prolifération de câbles en tout genre. Connexion iPad (jusqu’à la version 3), iPad mini / iPhone 5 et micro USB. Pour recharger et transférer des fichiers.
  • Batterie de secours – 15 €. Incontournables et généralement très compactes, les batteries de secours permettent une recharge complète d’un smartphone ou d’une tablette.
  • Stylet – entre 1 et 30 €. Utile pour dessiner ou retoucher une photo. Attention, il existe deux types de stylets : à bout en caoutchouc, peu précis et les modèles professionnels qui dépassent 100 € et qui sont destinés à l’écriture, le dessin…
  • Chargeur de secours – 20 €. Conseillé, dans les commentaires, par Imacomweb, le chargeur d’appoint. Très utile, en effet. Merci.

 

kit iReporter iPad - mobile reporting

Tournage lors de la masterclasse de journalisme à Eghezée, Belgique – Ihecs. Photo: @davanac

Le kit du parfait iReporter : « full options »

Kit du parfait iReporter - Nicolas Becquet

Kit d’enregistrement audio, vidéo et de montage basé sur un iPad.

 

Les prix mentionnés sont basés sur ceux du site Amazon.

Voilà pour ce tour d’horizon des configurations.

  • Des accessoires ou des configurations à proposer ? Merci de les ajouter en commentaire.

Vous avez apprécié ce post et le travail qu’il y a derrière ? Partagez-le, ce sera la meilleure récompense ! Merci !

 Nicolas Becquet

Sur Twitter

29 commentaires

  1. Cher technicien en colère,Je ne prétends évidemment pas être un surhomme et je comprends votre colère, bien légitime, mais il faut replacer cet article dans le contexte de l’information en ligne.- Tout le matériel décrit ici est destiné à tourner des images pour le web et n’a pas vocation à servir pour réaliser un 52 minutes ou un moyen métrage. Ceux sont des outils légers et performants qui permettent de réaliser de courtes séquences vidéos et un peu de montage pour illustrer des articles en ligne.- D’autre part, la majorité des rédactions est asphixiée financièrement et éprouve d’énormes difficultés pour garder intacts leur effectif de journalistes. Il n’y a logiquement pas plus de moyens qu’avant pour faire appel à des professionnels de l’image.- Enfin et surtout, les nouvelles possibilités techniques ouvrent des perspectives très intéressantes pour renouveler l’approche journalistique du terrain. C’est une occasion pour les reporters d’apporter de la plus-value à l’info, une plus-value réclamait par des lecteurs en mal d’éditorialisation et de personnalisation des contenus.A la rédaction de L’Echo, nous avons deux « techniciens » professionnels de l’image et c’est déjà une chance, malheureusement ils n’ont pas le don d’ubiquité donc il faut aussi savoir être autonome.Merci pour réaction qui fait vivre le débat.Nicolas

  2. Merci On the road, j’ai ajouté vos suggestions dans le texte. J’ajoute que Snapseed a été élue ** Best Mobile Photo App 2012 ** (TIPA).

  3. Fulbert, aca, merci pour vos commentaires.J’ai travaillé pendant deux mois pour une radio au Mali et j’ai pu me rendre compte à quel point les conditions sont difficiles (financier, technique, sécurité…). Ce kit a un coût très élevé et j’en suis conscient, et il repose surtout sur le principe d’un accès facile et stable à Internet.Cependant, il y a des possibilités moins coûteuses notamment avec les tablettes et samrtphones sous Android. Il y a même des solutions spécialement adaptées au marché africain: Vérone Mankou commercialisera fin octobre le premier smartphone conçu en Afrique au prix de 85.000 francs CFA, soit un peu moins de 130 euros. Il propose aussi une tablette tournant sous Android. Cela représente toujours un prix conséquent mais plus avantageux que celui décrit dans ce post. Voici un lien vers l’article qui parle du smartphone et de la tablette http://bit.ly/QlPC4u .J’ajoute cet article intéressant sur le site Les Médias du Citoyen à propos de la formation au journalisme multimédia donnée à Kinshasa : Des journalistes congolais à l’école du multimédia http://bit.ly/RAUQJa .Le bloggeur et consultant Cédric Kalonji parlent notamment des outils proposés gratuitement par Google. Ils offrent en effet de véritables possibilités de travail collaboratif :stocker, créer et partager des documents. Il s’agit du service Google Drive.En espérant vous avoir été utile.MerciNicolas

  4. Bonjour à tous et merci pour vos nombreux commentaires et remarques.@Diderot en Verres Mirois : Je suis aussi convaincu qu’en cherchant on peut faire aussi bien sous Android et certainement moins cher! Si vous quelques liens intéressants, n’hésitez pas les mettre dans un commentaire.@Lemaf : merci pour l’info Hindenburg Field Recorder. Un peu cher tout de même et seulement en version iPhone? Il n’est pas disponible depuis app store belge, alors je ne peux pas l’essayer. Voici le lien vers iTunes https://itunes.apple.com/fr/app/hindenburg-field-recorder/id346169165?mt=8

  5. Au trépied de table avec bague smartphone je préfère le monopode sur lequel je pique la bague. Ca permet de rester plus stable qu’en « prise en main » mais ça permet un léger changement de cadre si l’interviewé bouge, sans avoir les effets de lag ou les bruits du glissement du trépied sur la table. La bonne nouvelle c’est par contre l’enfin compatibilité des iRig avec Android. Je ne savais pas.

    1. Effectivement, le monopode est la meilleure solution. J’ai opté pour un trépied de table car c’est plus facile pour les journalistes de la rédaction: compact, on pose, on cadre un peu large, mise au point, on appuie sur Rec et voilà.

    1. Bonjour, bonne question mais je n’ai aucune idée du poids total, sans doute aussi lourd que mon laptop et sa prise-transfo réunis! Le seul accessoire qui pèse vraiment, c’est le trépied. Un sac à dos classique fait l’affaire. J’ai un samsonite multi poches et c’est très bien.

      J’ai travaillé la question de l’encombrement et du poids avec la configuration iPad mini (chargeur et câble multi usage, clavier…), mais l’éclairage et ses 5 piles plombent le sac (mauvais choix) 😉

  6. Article intéressant que je vais partager !

    Ne pas oublier une ou plusieurs batteries de secours pour recharger l’iPad ou le smartphone.
    J’en ai acheté plusieurs de la marque Romoss, sur Amazon. Deux petites de 2600 mAh et une grosse de 10400 mAh. On peut y brancher un ou deux câbles USB, selon le modèle. Les cellules de ces batteries sont fabriquées par Samsung.

    http://www.amazon.fr/Romoss-10400mAh-connecteur-Micro-USB-Smartphone/dp/B00AY7TOSI

  7. Cher journaliste reporter. Tout ces joujoux sont très beaux et surement performant dans une certaine limite rapidement atteinte. Je suis moi-même photo-journaliste en France et je me permet de rappeler gentiment qu’être journaliste c’est vivre du journalisme gagner de quoi payer son loyer, manger, faire vivre une famille éventuellement. Les kits que vous présentez ne s’adressent pour moi pas à des professionnels du journalisme ; ou alors on peut utiliser ces outils dans un cadre particulier défini au départ et avec parcimonie. Je ne connais pas le contenu et la qualité de votre travail. Aujourd’hui la web, planète du tout gratuit fabrique des journalistes en herbe qui ne vivent pas du journalisme. Si on continue a envoyer sur la toile du travail de piètre qualité, comment voulez-vous que les propriétaire de ces sites aient envie de payer votre travail? Pour que cette profession survive ainsi que l’indépendance, la liberté, la qualité d’investigation de la presse, il faut des professionnels, qui vivent correctement de leur travail et qui font du travail de grande qualité à tous points de vue. Votre kit c’est comme si vous disiez qu’on peut mettre dans la vaisselle en carton et plastique dans un restaurant gastronomique et que c’est très beau et très performant. Je n’ai rien contre le kit que vous présentez, mais par contre, ne parlez pas de journalisme ou de reporters. Bonne continuation.

    1. Bonjour Fred Lancelot,

      Il ne s’agit que d’outils et comme pour tous les outils, c’est la manière dont on s’en sert qui en fait la valeur. Par ailleurs, il ne faut pas confondre l’outil et le savoir-faire ou le métier de celui qui l’utilise. Difficile de comprendre pourquoi il ne serait pas possible de « faire » du journalisme avec un iPad ou un téléphone. L’essentiel est bien ailleurs.

  8. Très bien fait, merci !
    Avez vous déjà essayé un livecast avec un de vos kits? Et si oui,comment avez vous fait pour transmettre vos images et quel kit s’est avéré le plus indiqué pour faire du direct?

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *